L’histoire de la SFTAG

 

Quelques éléments d’histoire…

La SFTAG a été créée en 2007 à l’initiative du Pr A. Franco et du groupe « Gérontechnologie » de la Société Française de Gériatrie et de Gérontologie (SFGG) dont elle est filiale.

Lors de son  Assemblée Générale de 2013 (tenue en marge de son colloque « De la Gérontechnologie à la Silver Economie » à Ivry-sur-Seine le 28 novembre), la SFTAG s’est résolument engagée à poursuivre et intensifier son action. Son nouveau Conseil d’Administration, renouvelé à 50 %, a mis en place un Bureau constitué de personnalités engagées de longue date dans la gérontechnologie et la e-Santé. Son nouveau Président Vincent Rialle a été élu sur un programme de renouvellement en profondeur de la dynamique interne et de l’amplitude d’action de la SFTAG (lire sa profession de foi). Sa Vice-présidente, Ghislaine Alajouanine, correspondante de l’Institut de France / Académie des sciences morales et politiques et femme d’action engagée (elle a notamment était 2 fois présidente du directoire de la Fondation pour la Recherche Médicale), personnalise l’implication de cette jeune société dans une réflexion-action guidée par l’éthique. Son Secrétaire général, Christophe Brissonneau, entrepreneur, est l’un des pionniers de la gérontechnologie “pratique” sur le terrain de la conception et de l’innovation de services en France et promoteur engagé d’une approche éthique. Enfin, trois gérontologues, pionniers également de la gérontechnologie en France, complètent cette équipe dynamique : le Dr Pierre Rumeau (Responsable du Laboratoire de Gérontechnologie du CHU de Toulouse) comme Secrétaire adjoint, Pascal Lambert (Infirmier en pratiques avancées en gérontologie comme Trésorier et le Pr Anne-Sophie Rigaud (Hôpital Broca, APHP, Paris, fondatrice du living lab Lusage et présidente du Centre Expert National de Stimulation Cognitive-STIMCO) comme Trésorière adjointe.

Hébergé par deux prestigieuses institutions que sont l’Institut de France (IdF) et la Cité des Sciences et de l’Industrie (CSI), son congrès de 2014 était placé sous l’égide de l’Académie des Sciences Morales et Politiques (IdF) et d’Universcience (CSI) et de la Caisse des Dépôts et Consignation. Il avait pour thème « Science, morale et technologie dans la silver économie ».